Ecoute et dialogue

Je viens de terminer, dans le cadre de ma formation, une session intitulée « Écoute et dialogue » avec Mme Maryse Laval, et je me suis dit que cela pouvait être intéressant (d’abord pour moi, et éventuellement  pour vous), de vous en partager quelques éléments.

Le cadre du travail était plus particulièrement celui d’un entretien entre un « écouté » et un « écoutant », c’est-à-dire lorsqu’une personne vient demander à une autre de parler d’une situation vécue, de ce qu’elle vit etc., éventuellement dans le cadre d’un accompagnement spirituel… Mais cela nous a permis d’évoquer aussi d’autres considérations plus générales sur l’écoute, la parole… par exemple : « Les humains peuvent traverser bien des épreuves mais la seule chose qu’ils ne peuvent pas faire c’est de les traverser sans paroles ».

Je vous livre donc quelques découvertes et convictions :

– Il n’y a pas de bon ou de mauvais écoutant, comme si c’était une qualité innée, mais l’écoute est un travail. Travail pour être attentif à ce que me dit l’autre, dans ses paroles, dans ses gestes, dans ses sentiments… C’est aussi un combat pour faire advenir l’autre à lui-même, pour le faire accéder à ce qui est non-dit, pour ne pas se laisser disperser par les éléments du récit, pour ne pas lui servir la « sagesse des nations » (un propos général sur ce genre de situation) mais pour s’intéresser uniquement à l’écouté, à son ressenti, à ce qui se joue en lui à travers tel ou tel récit.

– Ce travail ne consiste pas à faire le travail de la personne écoutée. Il ne s’agit pas de lui donner des solutions, de résoudre un problème mais de lui permettre de se remettre en connexion avec la Vie, avec la Vérité, avec son Désir… De lui permettre de trouver les mots pour se dire…

– L’écoute est un espace de liberté et de gratuité. Il ne s’agit pas de vouloir être efficace et de trouver une solution.

L’écoutant ne sait rien, ne comprend rien de l’histoire de l’autre, et son but n’est pas de comprendre. Même nos erreurs, en tant qu’écoutant, peuvent permettre à l’autre de se situer… C’est l’écouté qui sait ce qu’il vit. Notre travail consiste à reconnaître la source de vie en l’autre, avec laquelle il peut avoir perdu le contact dans telle ou telle situation.

– Il n’y a pas de recette à appliquer dans l’écoute puisque chaque cas est unique. Appliquer une technique ou une recette nous met forcément en faux par rapport à ce qui se vit. Le principal travail de l’écoutant consiste à se tenir dans la Vérité devant l’autre. De se mettre en obéissance, en contact avec la Vie, pour entendre le vital en l’autre… Il y a une Parole, une Origine, une Vie, une Vérité à laquelle nous sommes reliés, écoutant comme écouté… Mon écoute n’est pas à deux termes (écouter l’autre) mais à trois termes (écouter la Vie, la Vérité en l’autre)… Comme chrétien, on nomme se troisième terme l’Esprit de Dieu…

– L’écouté peut dire tout ce qu’il veut, il peut se taire, il peut laisser sortir ses émotions, c’est un espace pour lui. Par contre la marge de manœuvre du côté de l’écoutant est beaucoup plus étroite, il ne peut tomber ni dans la curiosité, ni abonder dans le sens de l’écouté, ni chercher des solutions, mais se tenir droit devant l’autre dans la Vérité…

Je ne sais pas si ces propos font sens pour vous ? Car ces convictions sont le fruit d’une semaine de session à partir d’exercices pratiques et non de théories… En tout cas, je vous recommande deux films, vus durant la session, qui illustrent bien le travail de l’écoutant : « La dernière marche » de Tim Robbins, 1995 et « Miracle en Alabama » d’Arthur Penn, 1962

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ecoute et dialogue

  1. Monique dit :

    Si votre formation commence sur le ton de « La dernière marche », allez-vous résister ? C’est plutôt costaud, non ? À suivre…

    • Frère Benoît dit :

      Le deuxième film, Miracle en Alabama (je ne sais pas si vous le connaissez), est encore plus costaud… Mais ne vous inquiétez pas, je ne résiste pas !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *