Où mettre nos énergies ?

Je me rends compte de plus en plus, après tout de même vingt quatre années de vie communautaire, que le passage des bonnes intentions aux actes ne dépend que d’une seule question : où investissons-nous nos énergies ? On peut avoir de très bonnes idées, même de très bonnes propositions, encore faut-il investir notre temps, notre talent, notre énergie pour prendre tous les moyens nécessaires afin que les idées aboutissent. Je repense par exemple au lancement des « Grandes Conférences du Montmartre », au-delà des invités et des conférences passionnantes, que d’énergie déployée pour faire connaître la proposition et rejoindre « notre public », affiches, dépliants, mailing ! C’est l’occasion pour moi de tirer encore un grand coup de chapeau à M.Raymond Bélangerqui ne manquait pas d’énergie pour enfourcher sa bicyclette et parcourir toute la ville de Québec afin de distribuer les affiches et autres dépliants relatifs aux « Grandes Conférences ».

Mais notre capital en énergie est limité : il nous faut donc, par ailleurs, savoir bien s’entourer de frères et sœurs efficaces. Que ce soit à Québec ou à Strasbourg, j’ai vécu avec des frères plein de bonnes idées mais pas vraiment fait pour la mise en œuvre pratique de celles-ci. Que d’heures passées en bureautique à gérer des fichiers d’adresses, à réaliser des dépliants, des affiches, des envois en nombre, des mailings et à résoudre toutes sortes de défis informatiques… Mais aussi combien de « petites mains » pour permettre à tout cela d’aboutir, elles aussi je les remercie.

Pourquoi ces retours en arrière ? Tout simplement parce que la règle se vérifie sous toutes les latitudes et je me rends compte de toute l’énergie nécessaire pour mettre en œuvre, ici comme ailleurs, nos bonnes idées, ou pour faire pleinement porter leurs fruits à nos propositions. Comment canaliser nos énergies et s’appuyer sur des frères et sœurs efficaces ? Autant de questions auxquelles il nous faudra trouver réponse à Sokodé… En même temps n’oublions pas la devise, déjà mentionnée il-y-a quelque temps : « Tout faire comme si cela dépendait de nous, tout en sachant que tout dépend de Dieu ! »

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Où mettre nos énergies ?

  1. Josée dit :

    Beau symbole que cette photo d’un arbre illuminé par l’énergie produite par les cyclistes. Plus on pédale fort et plus la lumière est vive, mais si plus de gens oeuvrent ensemble, il y aura encore plus de lumière.

    Dilemme entre le « on n’est jamais si bien servi que par soi-même » et le partage des tâches qui exige un certain lâcher-prise sur les façons de faire et les résultats, du moins au début.

    Autre sujet: on a vu dans les médias ces dernières semaines, les persécutions des chrétiens du nord du Nigeria par des fanatiques. Qu’en est-il de la liberté religieuse chez-vous au Togo?

    Bon courage fr. Benoit !

  2. Où mettre nos énergies ?
    … dans l’essentiel : la bonne nouvelle du règne de Dieu, à l’image symbolique
    de cet arbre illuminé par l’addition de forces énergétiques. TLV

Répondre à Josée Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *