Echos de l’ordination du frère Serge-Patrick !

Serge-Patrick entouré de sa famille et Mgr Djoliba

Serge-Patrick entouré de sa famille et Mgr Djoliba

Par Pierre-Paul, novice chez les Augustins de l’Assomption :

 « Aime et fais ce que tu veux… Aie au fond du cœur la racine de l’amour : de cette racine, rien ne peut sortir de mauvais. » (saint Augustin) Telle fut la devise de l’ordinand, Fr Serge-Patrick MABOU SIMO, a.a. en ce 15 mai 2013. Une veillée de prière, la veille au soir, à l’intention de celui qui allait recevoir le premier degré du ministère ordonné, lança les festivités. Au cours de cette veillée de prière, le délégué du provincial, le père Benoît BIGARD, a donné le sens de ce service : « Le diaconat est perpétuel et le presbytérat ou l’épiscopat n’annule pas celui-ci… tout ministre ordonné est avant tout diacre » a-t-il souligné. Ce qui ne manqua pas de susciter un petit sourire du frère ordinand. « …Cette continuité, a-t-il poursuivi, est bien remarquable dans le rite byzantin par le port des vêtements liturgiques : l’évêque revêt d’abord ceux du diacre ensuite ceux du prêtre et enfin ceux qui sont propres à l’évêque ! » Le lendemain, ‘jour j’, la célébration fut présidée par l’ordinaire du lieu, son excellence Mgr Ambroise DJOLIBA, en présence d’une vingtaine de prêtres (diocésains, missionnaires d’Afrique et assomptionnistes), d’une trentaine de religieuses de diverses congrégations et d’une foule très composite : un bon nombre de frères musulmans et de frères d’autres confessions chrétiennes en particulier les jeunes –en raison de l’implication du frère Serge-Patrick dans la pastorale des jeunes dans un souci de dialogue œcuménique et interreligieux–. La manifestation a pris fin après le partage d’un verre de l’amitié à la sortie de la célébration. Les jeunes quant à eux, ont organisé une soirée festive au Centre Culturel Saint Augustin pour dire merci au nouveau diacre de sa présence à leurs côtés à travers les établissements catholiques, islamiques, privés et publics de la ville de Sokodé.

Puisse le Règne de Dieu advenir à l’Assomption et dans les cœurs !

___________________

La vie par ici…

Depuis lundi dernier et pour une semaine encore, j’anime une session, à domicile, pour les novices et les postulants. Elle porte sur les différentes Églises chrétiennes. Nous venons de parcourir la forêt touffue des Églises orientales, où il s’agit notamment de prendre conscience de l’existence de la vingtaine d’Églises orientales catholiques si méconnues en général… La semaine prochaine nous aborderons un autre rivage, celui des Églises issues de la Réforme… Encore plein de découvertes en perspectives…

Pour vous permettre de goûter un peu notre parcours voici le beau texte de Jean Yves Leloup sur la méthode d’Oraison Hésychaste… « La prière de Jésus »… chère à la tradition orientale.

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Echos de l’ordination du frère Serge-Patrick !

  1. Monique dit :

    Dans votre petit message personnel, vous parlez, P. Benoît, de votre compassion pour ceux qui subissent les intempéries d’ici ? Quelles intempéries ? ? Voulez-vous parler du thermomètre qui a atteint les 11 degrés Celcius ce matin et qui n’a guère dépassé les 12 degrés cet après-midi ? Voulez-vous parler des rafales de pluie froide et drue poussée par des vents « virils » et qui affole les petites madames qui marchent sur les trottoirs ? ou des sous-sols des maisons qui, encore une fois, demandent des 25 à 40 000 dollars de réfection ? des arbres dont les branches cassent et se jettent sur le gazon à l’université ? Car, à part ça, P. Benoît, il n’y a pas d’intempéries ici ! ! Tout va très bien Madame la Marquise !

  2. Monique dit :

    Mais tout ceci me fait oublier combien je suis contente de retrouver la belle méditation Hésychaste que vous nous aviez fait connaître « jadis » et que je ne retrouvais plus dans mes dossiers ! Mille mercis ! Cette fois je l’ai sécurisée ! C’est un texte à lire et relire afin qu’il nous habite comme il faut, non ?

Répondre à Monique Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *