Des structures au service de la vie…

         L’exhortation du pape François, Evangelii Gaudium, est une source inépuisable d’inspiration ! Dans le premier chapitre, il nous parle des réformes structurelles nécessaires : « J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation. La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu’en ce sens : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. » (EG n°27)

P. Benoît Gschwind, provincial 'Europe

P. Benoît Gschwind, provincial ‘Europe

       Il rejoint par-là, une étape importante que nous sommes en train de vivre en Congrégation : En effet, juste au moment où j’envoyais la lettre la semaine dernière, j’ai reçu la nouvelle de la nomination de notre futur provincial d’Europe… Il s’agit du P. Benoît GSCHWIND, qui jusque-là était provincial de France… Pour celles et ceux qui ne savent pas trop de quoi je parle, quelques petites explications : une congrégation religieuse est organisée en sous-ensembles qu’on appelle des provinces. Suivant les lieux et les époques, et pour correspondre aux développements ou replis de la congrégation sous certaines latitudes, les provinces se créent, se séparent en différentes entités, se rassemblent, et ceci depuis toujours… Depuis notre dernier chapitre général, pour mieux répondre aux défis de notre époque, nous cheminons vers une continentalisation de la congrégation (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Afrique et Europe)… La province la plus avancée sur ce chemin est la province d’Europe, elle vient donc d’apprendre le nom de son premier supérieur provincial qui prendra ses fonctions effectives lors du premier chapitre provincial d’Europe. Celui-ci se tiendra en avril-mai prochain et marquera le lancement officiel de notre nouvelle province d’Europe. Puisque la continentalisation n’est pas encore effective ailleurs, la province d’Europe recoupera pour l’instant une réalité assez surprenante : En effet, elle s’étendra de la Nouvelle-Zélande à l’Angleterre, en passant par le Vietnam, la Corée du Sud ; le Togo, le Burkina-Faso ; la Turquie, Israël, la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie, la Russie ; l’Espagne, l’Italie ; l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et… la France bien sûr ! Soit 18 pays ! Dans ces différents pays, ce sont donc 347 religieux (81 frères – 266 prêtres) de 26 nationalités différentes qui sont à l’œuvre pour l’extension du Règne de Dieu ! Les nationalités les plus représentée sont les suivantes : 139 Français, 48 Belges, 41Vietnamiens, 27 Néerlandais, 18 Espagnols, 14 Congolais, 13 Roumains, 9 Togolais…

Souhaitons, comme le pape nous y encourage, que ces changements de structures soient toujours plus au service de la mission qui nous est confiée au service de l’Église et du Monde. Gardons au cœur cet avertissement du pape, qui concerne toutes les structures d’Église, du Vatican à la paroisse locale, en passant par les diocèses et autres conférences épiscopales : « Sans une vie nouvelle et un authentique esprit évangélique, sans “fidélité de l’Église à sa propre vocation”, toute nouvelle structure se corrompt en peu de temps. » (EG n°26)

 ________________

Nord Kivu

Coïncidence ou pas, suite à ma lettre de la semaine dernière, je trouve enfin, depuis le début des opérations militaires, une allusion à la situation des otages, parmi les articles de Radio Okapi :

« Interrogé sur le sort des otages retenus par les ADF, le porte-parole de l’armée a indiqué qu’il ferait le point à la fin de l’opération. L’armée congolaise a lancé en janvier dernier l’opération « Sokola » [Nettoyez, en lingala] contre les groupes armés actifs à Beni dont les rebelles ougandais des ADF. Ces derniers sont accusés d’exactions contre les populations civiles. Depuis 2010, ils auraient enlevé plus de 800 personnes. » Voir l’article en entier en cliquant ici

 ___________________

Du nouveau pour les célébrations dominicales

Une liturgie de la Parole pour les enfants se met en place dans notre paroisse… Voir l’article sur le blogue des AA en Afrique de l’Ouest.

Liturgie sous l'apatame...

Liturgie sous l’apatame…

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Des structures au service de la vie…

  1. Monique dit :

    Je fais grâce à tout le lectorat du blog ( remarquablement silencieux !) de mes réflexions à la suite du billet de P. Benoît, ce dernier vendredi. Tout bien pensé, je me rends compte que c’est l’expression « pastorale missionnaire » que je ne comprends pas. Qu’est-ce que ça veut dire ? et cette notion s’oppose à quoi ? Autrement dit, si elle n’est pas missionnaire, la pastorale, elle est quoi ? Serait-ce la « sortie » qui est missionnaire ? Or il est impossible que soient connotées par ça des notions d’espace ou de géographie ! Le pape François a trop de finesse…

    Par ailleurs, et rétrospectivement, j’ai trouvé un beau développement sur le silence chez le philosophe Louis Lavelle (La Parole et l’Écriture, 1942). Louis Lavelle considéré comme l’un des spiritualistes français s’intéresse à ces choses que l’on connaît, dont on a l’expérience mais qu’on ne peut mettre devant soi pour l’étudier. On voit tout de suite que le silence appartient à cette catégorie, il me semble. Je le lirai maintenant que votre lettre, P. Benoît, m’y a plongée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *