Guérison intérieure…

Frère Toussaint

Frère Toussaint

Comme annoncé la semaine passée nous étions donc en Internoviciat les jours écoulés autour du thème de « la relecture de son histoire affective et de la guérison intérieure »… Ce fut vraiment une riche semaine dont la soixantaine  de prépostulant(e)s, postulant(e)s et novices ont profité abondamment. Le début de la semaine, sous la conduite de votre serviteur, a permis à chacune et chacun de revisiter son arbre généalogique sous l’angle des relations bonnes, difficiles ou neutres avec les membres de sa famille. Puis, dans un second temps, chacun a pu relire son histoire à partir des moments marquants de celle-ci, depuis la toute petite enfance jusqu’à aujourd’hui, en réalisant un poster symbolique de ce parcours. Le terrain ainsi préparé, la deuxième partie de la semaine sous la houlette du père Toussaint M. Gonodou, franciscain, s’est attachée à la guérison intérieure. Le P. Toussaint a d’abord pris le temps de nous dire le pourquoi de la guérison intérieure, puis s’est arrêté sur les différentes causes possibles de nos maladies intérieures et parfois aussi physiques : que ce soient la guérison de nos souvenirs, de notre arbre généalogique, ou les causes liées à l’univers occulte : envoûtements et sorcellerie si fréquents sous nos latitudes. Son exposé éclairant et équilibré fut d’un grand secours : il ne s’agit pas de voir le démon partout, mais il ne faut pas non plus ignorer son action, et celle des esprits impurs. La dernière partie de la session c’est donc intéressée aux remèdes à employer face à nos différentes « maladies » à l’aide d’un petit tableau fort éclairant, prônant la complémentarité des différentes approches :

Tableau

 

L’exposé du P. Toussaint était émaillé de nombreux exemples et témoignages personnels qui ont captivés l’auditoire. Finalement, deux célébrations marquantes ont couronné cette session, une célébration eucharistique où chacun a pu faire une démarche de pardon particulière envers les personnes qui l’avaient blessée (ou qu’elle avait blessées) au cours de sa vie… Et une eucharistie finale avec plusieurs guérisons intérieures et physiques… Souhaitons que chaque participant et participante poursuive ce chemin de guérison et de libération…

Vénérabilité et sainteté…

P. Marie-Clément STAUB, a.a.
P. Marie-Clément STAUB, a.a.

Le P. Marie-Clément Staub, assomptionniste, fondateur des Sœurs de Jeanne d’Arc vient d’être reconnu vénérable, et cela ouvre la voie vers une éventuelle béatification à venir… Nous nous réjouissons avec nos sœurs… C’est aussi Mgr François Montmorency de Laval (premier évêque de la Nouvelle France) et Marie Guyart de l’Incarnation (fondatrice des ursulines de Québec) qui ont été déclarés saints par le pape François : Grande joie pour nos frères et sœurs de Québec !

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Guérison intérieure…

  1. Patricia Miroslaw dit :

    Ah, c’était autre chose les religieux à l’époque… Toujours digne : dans l’habit, l’attitude et la doctrine !
    Vive l’Eglise Catholique.

Répondre à Patricia Miroslaw Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *