Pour un « Examen du Règne »

Je vous partage, ci-dessous, un « outil » au service d’une relecture de vie, dans la prière, selon l’esprit de notre famille religieuse… Pour un usage quotidien, ou hebdomadaire, ou mensuel, ou à votre rythme… Seul ou en groupe…

« Nous nous proposons avant tout de travailler, par amour du Christ, à l’avènement du Règne de Dieu en nous et autour de nous » Règle de Vie §1

  • Le but de cet « examen du Règne » est de discerner l’action de l’Esprit qui fait advenir le Royaume de Dieu et d’en rendre grâce… Et d’exercer mon désir du Royaume face à ce qui l’empêche d’être là en plénitude.
  • Il ne s’agit pas de ressasser le passé, ou de m’accabler, mais au contraire de me décentrer de moi-même pour faire, de l’avènement du Royaume, l’horizon de la vie du monde… Ce qui manque pour l’avènement du Royaume n’est pas que de l’ordre du « péché », mais aussi de la création qui se déploie et avance vers sa plénitude…

« Qu’est-ce qui, au cours de la semaine écoulée, ou de la journée passée

a contribué, ou s’est opposé, à l’avènement du Règne de Dieu :

en moi… en nous… autour de nous ? »

Quelques questions (parmi beaucoup d’autres possibles) pour nous aider à déployer ce questionnement :

1-Faire advenir le Règne de Dieu en moi… Dimension personnelle

  • Ai-je pris du temps aujourd’hui (ou cette semaine) pour nourrir ma relation au Christ ? Prière ?… Méditation de la Parole de Dieu ?… Lecture pour l’approfondissement de ma foi ?
  • Ai-je été disponible aux signes de l’Esprit ou me suis-je replié sur moi-même ? Action de grâce pour les rencontres, les services rendus, l’attention à ceux qui ont croisé ma route aujourd’hui (ou cette semaine)… Demande de pardon pour mes refus, mes renfermements, mes manques d’espérance…
  • Quel a été le moteur de ma journée aujourd’hui (ou de mes journées cette semaine) ? Mon travail ?  Telle activité à mener à bien ? Tel service à rendre ? Un événement imprévu auquel je me suis rendu disponible ? Bref ai-je été acteur du Règne de Dieu en marche… Ou me suis-je laissé aller uniquement à ma propre quête de plaisir, de confort… ou à une certaine apathie ?

2-Faire advenir le Règne de Dieu en nous… Dimension communautaire

  • Mes proches… Ai-je été attentif à ceux qui me sont proches, en particulier ceux qui traversent une épreuve ? Action de grâce pour les beaux gestes posés… et désir d’aller plus loin pour mes difficultés à aimer.
  • Ma communauté chrétienne… Ai-je de la joie à me retrouver avec mes frères et sœurs croyants ? Ai-je le souci de tisser des liens ? En quoi la communion célébrée lors de l’eucharistie se concrétise-t-elle en une communion plus grande avec les membres de ma communauté chrétienne ? Des visages à évoquer dans la prière…
  • La famille de l’Assomption… Est-ce que je me sens solidaire des joies et des difficultés des frères, des sœurs et des laïcs assomptionnistes ? Action de grâce pour ce que notre famille spirituelle réalise au service du Royaume et désir d’aller plus loin, de mieux vivre du charisme qui nous est confié au service de l’Église et du monde…
  • Église… Est-ce que j’aime l’Église ? Ai-je le désir de faire Église ? Suis-je capable d’être à la fois bienveillant et exigeant envers l’Église ? Lorsque je pense « Église », quelle place est-ce que je donne aux membres des autres confessions chrétiennes ? Ai-je le souci de la rencontre, de la découverte, du dialogue ?

3-Faire advenir le Règne de Dieu autour de nous… Dimension « missionnaire »

  • Ai-je eu le souci de m’informer sur la vie du monde ? Pour me réjouir de ce qui va bien, de ce qui est beau et bon… Et pour prendre conscience des souffrances vécues, des injustices ?
  • Ma façon de vivre, mais aussi la façon de vivre de mon milieu, a-t-elle contribué à promouvoir l’inégalité ou les injustices ? Lorsque j’achète un bien est-ce uniquement le prix qui entre en ligne de compte, qu’en est-il de toute la chaîne qui a permis l’acquisition de ce bien : la façon dont il a été produit et mis en vente est-elle respectueuse de la nature, des personnes, de la justice ?
  • Je peux rendre grâce pour les habitudes de vie qui me semblent aller dans le bon sens et raviver mon désir de changer encore ce qui est irrespectueux de  la nature, ce qui gaspille le bien commun, ce qui augmente le gouffre entre pauvres et riches….
  • Ai-je  le désir de faire advenir le Royaume de Dieu ?… Royaume de justice et de paix… Suis-je engagé avec ceux qui s’organisent pour faire bouger les choses… ici… ailleurs…
  • Suis-je à l’écoute des questions existentielles de ceux que je côtoie ? Ai-je le désir d’annoncer Jésus-Christ ? Ai-je saisi telle ou telle occasion d’en parler ?

Fr. Benoît Bigard ( 2006 ?)

Ce contenu a été publié dans Ressources, Textes qui me sont chers.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pour un « Examen du Règne »

  1. Monique dit :

    Vous êtes redoutable P. Benoît ! Ces questions ne nous laissent pas un poil de sec ! Il me faudra garder ça comme un véritable et précieux vade mecum. Merci pour tout le travail qu’il représente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *