Notre voisin Benoît XVI !

Pour quelques jours, Benoît XVI sera notre voisin puisqu’il vient à Cotonou (au Bénin), à 8h de route de chez nous… J’ai croisé ce matin plusieurs minibus prenant la route pour la rencontre, et plusieurs de nos frères et sœurs vont nous représenter là-bas, notamment le père Iosif de notre communauté. L’Église du Bénin, aborde affronte une nouvelle étape en fêtant le 150ème anniversaire de sa fondation (par les S.M.A. en 1861). Elle doit cependant relever plusieurs défis (voir l’article de Bruno BOUVET, envoyé spécial de La Croixau Béninen raison, notamment, de certaines circonstances difficiles qu’elle doit affronter :

Benoît XVI en Afrique

  • Un épiscopat affaibli suite à la démission forcée, il y a un an, de l’archevêque de Cotonou et de l’évêque de Parakou, pour « manquements à la morale, personnelle ou financière »… Les grandes figures du passé ne sont plus : le Cardinal Gantin, premier archevêque noir en 1960 et ancien préfet de la Congrégation pour les évêques, sur la tombe duquel Benoît XVI viendra se recueillir samedi 19, ou encore Mgr Isidore de Souza, qui sortit le pays de la crise en 1990 en prenant la tête d’une conférence nationale de réconciliation.
  • Des disparités nord-sud importantes, le clergé du nord du pays disposant de beaucoup moins de moyens que celui du sud… Ces conditions difficiles, confient de nombreux prêtres et religieux, conduiraient certains jeunes prêtres locaux à préférer la mission en Europe, et notamment en France, plutôt que dans les zones reculées de leur pays.
  • Une montée en puissance de certaines églises évangélistes fondamentalistes, ainsi qu’une présence toujours forte du Vaudou qui engendre un certain syncrétisme religieux…

Mais l’Église du Bénin, ce sont également 1035 prêtres autochtones, 2000 religieuses d’ici et d’ailleurs, une Église aux visages jeunes et généreux et des engagements significatifs pour l’éducation, la santé, la justice, la réconciliation, etc.

La visite de Benoît XVI sera aussi l’occasion de rendre publique son exhortation apostolique Africæ Munus (L’engagement de l’Afrique),  suite aux travaux de la deuxième Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des évêques d’octobre 2009. Ainsi non seulement le Bénin, mais aussi tous les catholiques d’Afrique suivront avec attention cette visite de Benoît XVI sur le continent, faisant volontiers leur cet espoir des chrétiens du Bénin : « La visite du pape doit relancer notre Église et la propulser sur une nouvelle voie. »

(sources www.la-croix.com )


Emile (nov.), P. Cabanac et Bernard (nov.)

Visite toujours appréciée…

Nous avons la joie d’accueillir pour quelques jours également le P. Vincent Cabanac, assistant du provincial de France et économe provincial. La « fondation » d’Afrique de l’Ouest est toujours bien soutenue par l’équipe provinciale, et nous lui en sommes reconnaissants. Cette visite permet donc, à la fois, au P. Vincent de découvrir les frères, les novices, les jeunes candidats qui partagent notre vie à Sokodé ; mais aussi de prendre connaissance de nos réalités sur le terrain, de nos œuvres, des défis qui sont les nôtres. Même si cette visite n’est pas aussi prestigieuse que celle dont bénéficient nos voisins béninois, elle nous fait autant de bien, sinon plus… Car elle raffermit concrètement notre fraternité intra-provinciale, nous apporte un souffle d’air frais bienfaisant, sans parler des livres et autres cadeaux à usage liturgique ou communautaire qui sont fortement appréciés… Nous tâcherons de poursuivre comme il faut la mission qui nous est confiée !

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *