De commencements en commencements…

                Nous avançons dans la vie de commencements en commencements, d’ailleurs, un des novices aime rappeler, dans la prière matinale, que la journée qui s’ouvre devant nous n’a jamais été et ne sera jamais plus…

Temps de partage

En accompagnant l’étape du noviciat, depuis bientôt six années, j’ai la chance d’être le témoin de ces commencements dans la vie consacrée… Parmi les temps de grâce de ces commencements se trouvent notamment les belles maturations humaines permises par des sessions comme celle que nous venons de vivre sur la connaissance de soi. Nous revenons en effet d’un Internoviciat animé à deux voix, celle du P. Toussaint, franciscain, et moi-même. Le père Tousaint partant de son expérience dans le Renouveau Charismatique et de sa charge d’exorciste, exercée plusieurs années, nous a surtout parlé des ruses du malin saisissant les brèches que nous lui offrons pour malmener nos vies. Dans notre contexte africain, il ne faut pas être naïf, il ne s’agit pas de voir le diable partout mais il ne s’agit pas non plus de l’ignorer ni d’ignorer les manipulations de sorcellerie, largement répandues, en connivence avec des esprit impurs, pour faire du mal à son prochain. Deux éléments essentiels sont à retenir : D’une part, puisque nous sommes enfants de Dieu par notre baptême, le malin n’a foncièrement aucun pouvoir sur nous, si ce n’est celui que nous lui offrons par notre péché… D’autre part, le discernement est indispensable pour savoir à quoi nous avons à faire quand des situations étranges nous sont rapportées. Les cas de possession sont assez rares, mais on peut être victime, plus fréquemment, d’attaques spirituelles et d’envoutements, et bien-sûr il y a tous le volet des maladies émotionnelles, psychologiques, physiques. Il faut alors savoir que plusieurs approches complémentaires sont nécessaires. On peut résumer les choses dans ce tableau :

Maladie Cause Traitement par la prière Traitement par le sacrement Autre traitement
Spirituelle Péché personnel Prière de conversion Sacrement de réconciliation
Émotionnelle Psychologique Péché d’autrui
Conditionnements de la vie
Prière pour la guérison intérieure Sacrement de réconciliation Psychothérapie
Physique Agents pathogènes Prière de foi Sacrement des malades Médecine ordinaire
Autres Maléfices
ou
Démons
Prière de délivrance

Exorcisme

La seconde partie de la session, portait sur la relecture de son histoire affective, à travers la réalisation de son arbre généalogique et d’un poster figurant les lieux, les personnes, les événements marquants de notre vie, en positif ou en négatif… La plupart des 60 jeunes participants (novices, postulant(e)s, pré-postulant(e)s) ont bien profité de cette session, leur permettant de prendre conscience des chances et des blessures qui ont marqués leur vie. Il s’agit surtout de consentir à sa vie, d’accorder des pardons trop retardés et d’avancer sur le chemin de la guérison intérieure. De beaux commencements…

En 2010

L’autre commencement, dont je voulais vous parler, c’est celui d’une amie québécoise qui, se battant depuis plusieurs mois avec un cancer, vient de faire son passage vers Dieu, vient de commencer sa nouvelle vie. En fait, vous la connaissiez tous, indirectement, car c’est elle qui a relu, durant tant d’années, les textes des méditations dominicales avant publication… Catherine-Ann, était une femme pleine d’énergie et de passion (notamment pour la politique), mais je retiens surtout d’elle sa belle quête spirituelle, loin des sentiers battus et en toute liberté. Elle n’avait pas manqué de prendre ses distances à certaines époques de sa vie avec l’Église, surtout lorsqu’elle avait été blessée par tel ou tel propos de la part de certains prêtres ou évêques. Mais cela n’entamait pas sa foi profonde très libre par rapport aux dogmes, aux obligations, aux usages ecclésiaux. Sa foi se nourrissait plutôt chez les grands spirituels, écrivains et mystiques de notre temps. Nous avons eu la chance de faire un bout de chemin avec Catherine-Ann, lors de nos années québécoises, et c’est vrai qu’elle se sentait en phase avec notre approche (notamment celle du P. Christian Blanc et de moi-même), c’est-à-dire une approche non-cléricale, ouverte au dialogue avec les autres chrétiens, les membres d’autres religions, les agnostiques et dans un questionnement des Écritures pour en tirer la meilleure part. « Trouver Dieu, c’est le chercher sans cesse… » (st Augustin) Je retiens encore ces superbes témoignages au soir de sa vie, sur la vieillesse, la maladie, le passage vers Dieu et la sérénité et l’espérance qui l’habitait, tout en sachant que ses derniers mois seraient certainement les plus difficiles et qu’ils mettraient peut-être à mal sa sérénité… Catherine-Ann : repose en paix et que le Seigneur t’apporte la joie ultime qui rayonnait chez toi déjà tout au long de ta vie ! Merci pour le bout de chemin parcouru ensemble, pour tes encouragements, tes questionnements, ton espérance et ta joie !

Eh oui, nous avançons de commencements en commencements, que l’on soit au début de sa vie ou sur des rives déjà plus lointaines… Belle route à chacune et chacun…

 

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *