Octave pascale !

         Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !

Chapelle pascale du noviciat

Veuillez, en premier lieu, m’excuser pour le silence de la semaine passée, mais avec la densité du Triduum Pascal je n’ai pas pris le temps de mettre à jour mon blog et de vous écrire… Heureusement la subtilité de la liturgie vient à mon aide puisque grâce à l’octave pascal, nous vivons pendant 8 jour le jour de Pâques ! Je ne suis donc pas en retard pour vous souhaiter une Joyeuse Pâque ! Par ailleurs le temps pascal ne prendra fin que le 4 juin cette année, avec la fête de la Pentecôte…

Pour ma part les fêtes pascales furent marquées par des célébrations dans les stations secondaires – comme on dit par ici-, c’est-à-dire des petites communautés plus ou moins éloignées de la paroisse mère. L’une d’entre elles, assez grande, pourrait presqu’être une paroisse, si l’on ne prenait en compte que le dynamisme de la communauté chrétienne… Une belle expérience, parfois déroutante lorsqu’on est obligé de célébrer à 15h le Jeudi Saint en raison des pistes peu recommandables à la nuit tombée en moto !

Les fêtes pascales 2017 avaient une couleur spéciale au noviciat de Sokodé. D’une part, pour la première fois depuis 6 ans, les novices étaient absents, puisqu’ils ne sont rentrés de stage que le lundi de Pâques, et les jours saints furent un peu ternes en communauté où nous n’étions que trois, qui plus est, dispersés pour les apostolats. Nous les avons vécues un peu comme le clergé diocésain, c’est-à-dire sans profiter tellement des belles célébrations que nous propose la liturgie des heures. Mais d’un autre côté la lumière pascale était au rendez-vous, puisque c’est à la veille des Rameaux que l’électricité est enfin arrivée jusqu’à nous après 1900 jours d’attente (5 ans et demi) ! Un grand merci au frère Georges qui s’est démené pour faire aboutir ce dossier !

Avec le retour des novices, le noviciat a pu reprendre son rythme, un rythme redynamisé par la joie pascale, par l’expérience des stages -qui redonne toujours un bel élan hors du train-train du noviciat- et par cette fameuse électricité qui nous facilite la vie : plus besoin d’aller en ville pour recharger nos ordinateurs quand la batterie est épuisée ; plus de coupure d’eau parce qu’on aurait vidé le château d’eau avant que le groupe électrogène nous permette de le remplir de nouveau ; plus besoin d’aller dans notre autre communauté chercher le surgelé à chaque fois que nous en avons besoin ; confort d’un réfrigérateur nous permettant de conserver plus aisément nos aliments ; confort d’une lecture en soirée sans s’abîmer la vue avec nos torches électriques ;  confort des ventilateurs en cette période de chaleur lourde dans les 34°C ; possibilité enfin de réaménager nos soirées sans le couperet de l’arrêt du groupe à 21h30…

Pâque des jeunes, la chorale Emmanuel d’Alzon

Le jour de Pâque se poursuit donc, et pour preuve, cette fin de semaine c’est « la pâque des jeunes » à la paroisse… Temps d’adoration, concert des chorales, récollection, finale du tournois de foot, pièce de théâtre, messe d’action de grâce… Autant d’évènements qui marqueront ce week-end. Nous avons pris notre part dans l’animation avec une petite chorale improvisée constituée des novices et postulants…

Je vous souhaite donc, à vous aussi, un bon temps pascal, que la joie de la Résurrection redynamise vos journées, vos engagements, votre marche quotidienne, dans l’assurance d’un renouveau toujours possible… Le rendez-vous quinquennal de l’élection présidentielle en France, malgré toutes ses vicissitudes -mais qui déchaine toujours autant de passions ou de rejets-, ne nous dit-il pas quelque chose de cette soif de renouveau, de cette espérance d’une société meilleure, de ce besoin d’un nouvel élan ? Dans le système français, on attend certainement trop d’un seul homme (ou d’une seule femme), comme s’il pouvait tout changer à coup de programme et de lois : d’où les désillusions qui ne manquent pas d’advenir aussitôt le nouvel élu en place… N’oublions pas que la société dans laquelle nous vivons c’est aussi chacun de nous qui la construisons, les actes d’incivismes, de violence, de replis sur soi, d’égoïsme, de pollution… C’est à chacun de nous de lutter contre… Vous savez en Afrique on dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant, à chacun de faire notre part dans l’éducation des jeunes… et des moins jeunes !!!

Nos manguiers commencent à produire

Je vous souhaite de nouveau un bon temps pascal, que la joie du Ressuscité illumine votre quotidien : le mal, la souffrance et la mort n’ont pas le dernier mot !

Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !

Le noviciat en ce 22 avril 2017

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *