Saison des engagements…

Premiers vœux chez les Sœurs de Sainte Catherine

Premiers vœux chez les Sœurs de Sainte Catherine

Nous avons la chance, sous nos latitudes, de vivre de nombreuses célébrations festives à l’occasion des différentes étapes vocationnelles des uns et des autres : jubilés de congrégations religieuses qui fêtent leurs 50 ou 25 années de présence ; jubilé des vingt années d’ordination épiscopale de notre évêque, Mgr Ambroise Kotamba Djoliba, qui fut fêté en grand à la cathédrale, non pas comme un jubilé personnel mais comme la fête de ce service rendu à l’Église diocésaine et, bien sûr, différentes étapes d’engagements de frères et de sœurs. C’est ainsi que le 15 août nous fêtions, avec nos sœurs orantes, le renouvellement des vœux des sœurs Georgette et Monique, la bénédiction de la nouvelle chapelle de leur communauté de Noviciat, et l’entrée de deux nouvelles novices… Le 21 août, nous étions dans un petit village à 2h30 d’ici, Kagnissi (paroisse de Pagouda), non loin de Kara, pour les premiers vœux de trois sœurs de Sainte Catherine (trois heures de célébration)… Enfin, ce samedi 24 août, nous accueillons la nouvelle promotion de novices, ici au noviciat saint Augustin de Sokodé, tandis que les novices du Vietnam prononceront leurs premiers vœux… Et je vous passe de nombreuses autres célébrations de congrégations voisines pour des premiers vœux ou des vœux temporaires…

Même si vous n’êtes pas tous dans ce contexte des jeunes Églises, ces engagements de jeunes à la suite du Christ peuvent renouveler chacun d’entre vous dans vos propres engagements. Ou plutôt, au lieu de subir parfois la routine de nos vies, ne peut-on pas chercher à la vivre, jour après jour, comme un engagement sans cesse renouvelé ? Car nos engagements partiels, et parfois passagers, sont l’expression d’un engagement plus fondamental de tout notre être… Comment le formuleriez-vous, quel est finalement l’engagement fondamental de votre vie ? Et comment vos différents lieux d’insertion dans la vie sont-ils au service de cet engagement fondamental ? Car mettre de côté notre engagement fondamental, au service de notre désir profond, c’est manquer à nous-mêmes, n’être plus ce que nous sommes, vivre à côté de nous-mêmes… Les vacances qui s’achèvent et la « rentrée » qui se dessine, ne sont-elles pas des temps propices pour opérer un nouveau discernement relatif à nos occupations quotidiennes, sont-elles au service de notre engagement fondamental pour la Vie ?

 


La vie par ici

Les pluies sont enfin arrivées… La saison des pluies fut, en effet, jusqu’alors plutôt sèche : quelques pluies parcimonieuses de-ci de-là, ne favorisant guère les cultures…

Cette période est surtout marquée par le retour des frères partis pour des vacances ou des sessions durant l’été. Le P. Iosif vient de rentrer de Roumanie, le P. Aristide rentre du Congo la semaine qui vient, le fr. Serge-Patrick rentrera mi-septembre. Nous avons la chance cette année de ne pas avoir de mouvement de religieux dans nos communautés de Sokodé, ce sera donc l’occasion de bâtir plus solidement ce qui a été initié l’année écoulée…

En plus de toutes les fêtes mentionnées ci-dessus, la semaine à venir sera bien remplie… Rencontre jeune-assomption durant trois jours sur les questions de développement durable et d’écologie, pour les 22 jeunes religieux et novices de notre région ; Accueil du P. Michel Carrière du conseil provincial, Assemblée régionale de deux jours pour relire notre présence en Afrique de l’Ouest et réfléchir à notre avenir ; Renouvellement des vœux de 9 frères, le 30 au soir ; Premiers vœux des 6 novices le 31 au matin…

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *